Explicatif

Le constat

Trop de Vieux partent en EHPAD la mort dans l’âme, souvent pour rassurer leur entourage, ou pire, sans l’avoir voulu. Ils peuvent alors compter la plupart du temps sur un accompagnement de qualité, voire d’une prise en charge optimale notamment sur le plan médical, mais ce n’est pas exactement ce qu’ils avaient en tête… Il peut être difficile de rester chez soi quand on est vieux, très vieux. Il semble alors que la liberté soit davantage déniée. Or ce que craignent ces personnes semble être moins le risque que d’être dépossédé de soi-même.

L’origine

Après avoir travaillé deux ans en groupe de médecins, soignants, citoyens, vieux et moins vieux, nous avons imaginé la mise en place de mini réseaux de solidarité de proximité pour aider les Vieux à rester chez eux. Mais ils n’en veulent pas. Ils sont jaloux de leur indépendance ou du peu d’indépendance qui leur reste. Une aide ponctuelle oui, mais pas plus ! D’où l’envie d’essayer de comprendre comment on peut les aider à tenir bon sur ce point qui paraît absolument crucial pour eux. En allant à leur rencontre, en favorisant l’émergence de leur parole sur ce sujet.

L’objectif

« Vieux et chez soi » s’est constitué pour aider à faire entendre plus fort ce que veulent les personnes âgées, et notamment celles qui craignent de devoir quitter un jour leur « chez soi », pour être institutionnalisées, alors qu’elles ne le voudraient vraiment pas. Réfléchir et agir contre le déni de liberté ressenti par les personnes âgées qui doivent trop souvent renoncer à vivre comme elles le veulent le dernier âge de leur vie, relayer et soutenir les souhaits des personnes âgées, tel est l’objet de l’association.

Cherchons ensemble et inventons une autre façon de concevoir

un accompagnement solidaire et fraternel

jusqu’au bout de la très grande vieillesse.