Les axes pour agir

Les axes pour agir

  • Rencontrer des Vieux : demander à des personnes très âgées vivant ou ayant vécu la menace d’une institutionnalisation de témoigner et nous expliquer comment elles raisonnent et déploient des stratégies pour garder aussi longtemps que possible la main sur les décisions essentielles qui les concernent. L’idée est de les faire devenir acteurs sociaux du changement que la société doit opérer vis à vis de la grande vieillesse.
    Un projet expérimental est en cours actuellement.
  • Citoyenneté : l’association promeut un mouvement citoyen désireux d’imaginer des alternatives à ce que la société propose aujourd’hui à la grande vieillesse. Vieux et chez soi a rapidement été identifié pour cela (1000 signataires du manifeste publié dans Libération en mai 2017), tant par des vieux, des proches de vieux, des professionnels du milieu médico-social, des citoyens pensant à leur propre avenir.Il s’agit de nous fédérer autour d’un projet commun.
    • Les Rencontres de Vieux et chez soi : régulièrement, nous échangeons entre adhérents pour débattre des expériences qui nous ont été remontées, pour discuter l’actualité sur nos sujets, analyser un thème particulier ou encore prévoir une action. C’est l’occasion pour des personnes concernées de nous rejoindre : des vieux qui ne sont pas menacés par une institutionnalisation, des 55-75 ans, des citoyens désireux de changement…
    • Une assemblée générale annuelle
  • Société : l’association est désireuse d’être un des ponts possible entre les citoyens et la société, afin d’accompagner le changement sociétal vis à vis des Vieux.
    • Les échanges publics : des débats citoyens menés sur un sujet en lien avec notre action.
    • Tisser des relations : avec des journalistes, des personnes publiques agissant pour les Vieux, des associations ou des entreprises ayant fait le même constat que nous…
  • Innovation : l’objet de l’association repose sur une volonté d’innover. Plus les échanges seront nombreux et pertinents, tant au niveau national qu’international, plus le travail collectif sera fructueux.
    • Les Journées de Vieux et chez soi : les plus fidèles et motivés se retrouvent certains samedis pour approfondir un sujet émanant de l’expérience de l’association, notamment de la parole des Vieux. C’est l’occasion d’inviter des personnes extérieures : associations, professionnels, militants, chercheurs français ou étrangers…